3 réflexes avant de créer du contenu

26 février 2014
Frederic Mahoux

En matière de contenu, le problème n’est pas tant d’identifier les premiers sujets à publier que de bien les traiter et de s’organiser en conséquence. Voici trois réflexes à adopter pour se faciliter la tâche et éviter d’abandonner en cours de route.

Lorsqu’on analyse les demandes des entreprises qui parviennent chez NewsMaster pour un soutien en matière de rédaction de contenus en ligne, on constate que la majorité d’entre elles sont dues à un manque de mise en place de la stratégie. Qu’il s’agisse d’alimenter un blog, un site ou des newsletters, la seule question à se poser est toujours : « Que vient chercher un prospect en me lisant ? »

Des réponses à des problèmes
Pour atterrir sur votre site ou votre blog, tout prospect a d’abord introduit une requête dans un moteur de recherche. Il se présente donc, bien souvent, avec un problème à résoudre. Le terme « problème » est probablement un des mots les plus détestés par les entrepreneurs et les chefs d’entreprise. C’est la raison pour laquelle ces derniers ne parlent que de solutions, en l’occurrence leurs produits, et ne publient que de la publicité ou de l’autopromotion.

Se mettre à la place du lecteur est crucial. Lui démontrer que vous avez compris son problème vous permettra ensuite de lui présenter votre solution. Pour cela, construisez votre rédactionnel en partant d’exemples problématiques, multipliez les liens et les explications, adoptez un réflexe pédagogique plutôt que promotionnel.

Une constante de qualité
Quel que soit le contenu que vous publiez, il doit être validé en répondant, au moins, à trois de ces cinq critères :

Le contenu est-il crédible ?
Le contenu est-il informatif ?
Le contenu est-il facile à comprendre ?
Le contenu est-il utile ?
Le contenu a-t-il un caractère exceptionnel ?

Un contact régulier
Toute publication nécessite un rythme pour s’imposer. Pour créer un rendez-vous avec vos lecteurs et les fidéliser, démarrez modestement pour tenir la distance. Deux articles par mois sur le blog, un livre blanc par trimestre sur le site ou une newsletter bimestrielle suffira amplement pour démarrer. N’augmentez le rythme que lorsque les choses seront bien mises en place. Prospects et clients seront toujours plus heureux d’avoir la surprise de recevoir plus d’infos que prévu que de se rendre compte que, lentement, ils en reçoivent de moins en moins au point de s’en désintéresser complètement.