L’e-mail, ça fonctionne ! Plus que Facebook et Twitter réunis…

17 avril 2014

Le e-marketing aussi a ses effets de mode. De l’e-mail marketing en passant par le trigger et les médias sociaux, les stratégies apparaissent plus vite qu’on ne les implante. Et l’on a parfois tendance à (trop) vite jeter la « vieille » technique au profit de la nouvelle.

Ces derniers mois, les marques se sont littéralement jetées sur les réseaux sociaux. Elles y ont développé leur marketing à grand frais pour finalement des résultats décevants. Et la diminution croissante de la portée organique des posts facebook ne va rien arranger.
On vous en a déjà longuement parlé.

Cet engouement les a parfois détournés de l’e-mail marketing (l’e-mail a décliné de 20 % entre 2008 et 2012). A tort selon une étude menée par Mc Kinsey. En effet, l’e-mail serait 40 fois plus efficace que Facebook et Twitter réunis pour acquérir des clients ! Quant à la valeur moyenne des commandes, elle serait également supérieure de 17 % via l’e-mail.

Pour Mc Kinsey, pas question de jeter les médias sociaux au profit des seules campagnes d’e-mail marketing pour la cause. Mais les marques devraient revoir leur politique en matière d’e-mail marketing. D’autant que celui-ci a encore d’autres avantages :

> une grande possibilité de segmentation ;

> des résultats mesurables en temps réel ;

> un coût peu élevé ;

> une conception simple ;

> des possibilités de ventes immédiates (voire répétées) ;

> une fidélisation sur le long terme ;

> il est adapté tant au B2C qu’au B2B ;

> etc.

Bref, évitez d’enterrer trop vite une technique au profit d’une autre et gardez à l’esprit qu’en marketing aussi, être fashion addict n’est pas toujours la meilleure façon de se démarquer.