Qui sera notre premier client à quitter facebook ?

28 mars 2014

Avec des résultats bien en deçà des attentes légitimes des entreprises, certaines se demandent s’il n’est pas temps de se désinvestir du média ou, du moins, d’y investir différemment…

« Mais qu’est-ce que je fais encore sur facebook ? » Il y a une grande satisfaction à entendre plusieurs clients vous poser, en substance, la même question pertinente au même moment. Cela confirme qu’il s’agit de clients matures qui maîtrisent leur sujet, que vous les avez correctement aiguillés depuis le début de votre relation commerciale et… qu’ils viennent de lire le rapport alarmant que vous leur avez suggéré de consulter !

En l’occurrence, la dernière étude d’Ogilvy sur le taux de visibilité moyen des messages des entreprises postés sur facebook. Le fameux « organic reach » qui serait tombé à 6 % pour les pages de marques et même à 2 % pour les pages de plus de 500.000 likes. Autrement dit, on souhaite bien du courage à nombre de community managers dans les mois à venir, lorsqu’il faudra expliquer à un client pourquoi plus personne ne voit ses posts. Car, pour Marshall Manson, patron de social@Ogilvy Europe qui signe l’étude, « le taux de visibilité moyen des contenus de marques publiés sur facebook est appelé à atteindre le 0 %. Il s’agit juste d’une question de temps. » Bien entendu, pas question pour Ogilvy de se tirer pour autant une balle dans le pied. S’en suit donc, dans l’étude, une série de recommandations pour poursuivre l’aventure avec facebook… avec un portefeuille bien garni.

Car c’est effectivement la première recommandation que l’on peut faire à ses clients : considérer facebook comme un canal publicitaire payant comme un autre. Un canal d’ailleurs pas si cher que cela et plutôt pointu sur les profils des clients à toucher. Mais inutile de perdre encore son temps et son argent en posts, en heures de publication, en surveillance des réactions et autres entretien de conversations… cela n’a plus vraiment d’intérêt. Souvenez-vous que nous sommes en route vers le 0 % d’organic reach.

Pourtant, vous aviez des choses à dire à vos clients, vos prospects, vos « amis ». Sachez qu’il est toujours possible de le leur dire et de façon beaucoup plus efficace. Reprenez votre Content en main ! Editez des contenus visibles par tous, entamez de véritables conversations, maîtrisez tous les paramètres de votre communication. En un mot : démarrez votre blog ! Et pour vous en convaincre, voyez les différents avantages que nous avions listés sur le fait de publier sur son propre blog plutôt que sur facebook.

Et que les plus nostalgiques se rassurent, on pourra partager le contenu de son blog sur facebook et se dire que 2 % de visibilité, c’est pas perdu…