Les robots écriront-ils vos campagnes de native advertising ?

15 février 2017

Fotolia_98093789_SUn robot a récemment écrit un article de 300 mots, en une seconde, pour un journal chinois et le Monde a en déjà utilisés pour écrire des articles automatiques. Les robots remplaceront-ils les journalistes et les rédacteurs ? Qui écrira votre contenu marketing à l’avenir ?

Si Stephen Hawking a peur que l’intelligence artificielle puisse mettre fin à l’humanité, les copywriters et rédacteurs doivent-ils craindre pour leur emploi ? Qui écrira vos campagnes de contenu ? Un humain ou un algorithme ? Après avoir battu des champions d’échecs, de poker et de jeu de go, les robots commencent à apprendre à écrire. Seront-ils assez au point pour écrire des campagnes marketing ?

L’exemple de l’e-mail marketing
Prenons une campagne e-mail marketing. Là où un rédacteur réfléchira à plusieurs subject lines, l’ordinateur pourra calculer des centaines et des milliers de combinaison à tester. Pareil pour le corps du message qui sera adaptable et modulable. Ses tests et l’analyse de ceux-ci lui permettront d’encore améliorer le texte… quand un rédacteur prendra une pause café pour libérer son esprit. Alors que la machine sera une addition de tonnes de rédacteurs avec une inspiration totale, décuplée et quasi illimitée. Les robots seraient-ils donc meilleurs ?

Et les émotions, le « qualitatif » ?
On pourrait estimer que les robots n’auront pas « l’émotion » nécessaire pour véhiculer le message de votre campagne, comme un copywriter expérimenté peut le faire. Ou que les robots travailleront selon un canevas précis, dans des templates figés. Pour parler de poker, une super machine a plumé plusieurs joueurs pros, s’adaptant et apprenant au fur et à mesure des mains jouées. L’expérience du Monde, qui a fait écrire des articles par un robot, a prouvé que les lecteurs humains ne faisaient aucune différence entre des articles écrits par des humains ou des bots. Mais qui les écrits réellement ?

Paramétrables à souhait, ces robots seront toutefois toujours gérés et programmés par des humains. Ils ne pourront pas réfléchir, calculer et écrire autrement qu’un humain lui aura appris. On pourra peut-être même dire dans le futur que « derrière toute grande machine se cache un homme ». La machine sera à l’image de l’homme et il lui dictera comment travailler. Car aussi performants soient-ils, les machines ne pourront pas publier un commentaire, une opinion ou un sentiment humain… pour l’instant ? Et cela ne se fera pas d’ici demain.

En conclusion, les rédacteurs ont encore de beaux jours devant eux avant que les robots ne prennent définitivement leur place et écrivent vos campagnes de contenu, qui seront toujours programmées par des humains. Mais le jour où cela sera le cas, qui le remarquera réellement ? D’ailleurs, qui aura écrit le type d’article que vous venez de lire ? Un robot ou un contributeur du Brand Content Corner ?