Sur les médias sociaux, le gratuit, c’est fini !

20 février 2014

En décembre dernier, Facebook a tué le trafic organique (l’organic reach). Désormais, seul le « Paid media » compte. L’ère du tout gratuit sur les médias sociaux est bel et bien révolue. Pour être vu, il faudra davantage faire preuve de créativité mais aussi payer !

Avant, il suffisait de créer une page Facebook, de l’alimenter avec un contenu de qualité pour que posts et mises à jour vivent naturellement
leur vie, se partagent et soient vus. Bref, faire sa promo, promouvoir sa marque, pouvait ne pas coûter un cent sur les réseaux sociaux.
Avouez qu’il fallait être un brin utopiste pour croire que cela durerait toujours.

En décembre dernier, Mark Zuckerberg a porté le coup de grâce au trafic organique.D’un coup, mises à jour et articles ont vu leur audience dégringoler (souvent de plusieurs dizaines de pour cent !). Normal, Facebook a changé (une fois de plus) les règles du jeu et l’algorithme du fil d’actualité.« La concurrence est féroce en matière de News Feed, s’est justifié Facebook dans un article publié sur le site Facebook for Business. De plus en plus d’utilisateurs partagent des contenus. Les pages vont subir des modifications dans la distribution des messages postés, ce qui va se traduire par un déclin de l’organic reach. Objectif : la qualité. » Mais aussi faire grossir le portefeuille de Facebook ! Car pour optimiser sa visibilité et la pénétration de ses messages, il faut désormais payer. Le tout gratuit, sur les médias sociaux, c’est fini ! Place au « Paid media » généralisé.

Après Facebook, nul doute que les autres réseaux emprunteront la même voie. Les marques vont devoir revoir leur marketing social et tenir compte du fait que désormais, il faudra investir dans les Ads ! Cela dit, que préférez-vous : générer cinq ventes via le trafic organique ou le double en investissant dans les annonces payantes ? Rien ne vous empêche de mixer les deux. C’est sans doute la meilleure solution.