La grande influence des nano-influenceurs

Depuis les années 2010, les budgets du marketing d’influence n’ont fait qu’augmenter mais la magie des influenceurs impressionne nettement moins. Cependant, le charme reprend grâce à une stratégie ultra-efficace : les nano-influenceurs (entre 1.000  et 5.000 followers). Décodage avec Efluenz, agence spécialisée dans la discipline et partenaire de NewsMaster.

Les influenceurs sont désormais multiples : en haut de l’affiche il y a les macro-influenceurs, stars interplanétaires dont les taux d’engagement sont faibles en comparaison de leurs audiences qui donnent le tournis. Bien sûr, l’énormité des chiffres donne envie et on se laisserait tenter facilement mais le phénomène des influenceurs a connu une crise de confiance car les fans sont surexposés à des campagnes marketing de la part de ceux qu’ils suivaient pour leur authenticité. En bas de l’affiche, on trouve les vraies stars : les micro et nano-influenceurs dont la communauté de followers est nettement plus restreinte mais plus assidue ! Les résultats sont meilleurs car l’audience est bien plus engagée et le taux de conversion est beaucoup plus important que celui engendré par une stratégie de macro-influence.

Trois règles indispensables pour une campagne de nano influence
  1. Faire un background check. Quand une entreprise développe une stratégie d’influence, elle doit avant tout faire attention à la qualité de l’audience de l’influenceur. Si l’audience de votre influenceur est en Russie, c’est un coup dans l’eau.
  2. La qualité du contrat avec les nano-influenceurs. Le contrat signé avec l’influenceur doit être précis. Écrivez précisément ce que vous attendez de lui, ce que vous donnerez en échange. Tout ça doit être bien noté !
  3. Rester authentique. Macro ou nano, l’important est de privilégier l’authenticité. Aux entreprises aujourd’hui de ne pas refaire les mêmes erreurs commises avec les macro-influenceurs. Les nano-influenceurs doivent à tout prix garder cette approche authentique qui fait leur force.
Trois campagnes de micro et nano influence, en Belgique

L’agence belge Efluenz travaille avec une base de données de 3.000 influenceurs en Belgique dont 75% sont des nano-influenceurs. Voici trois stratégies de nano-influence développées par l’agence avec succès.

1. Des entrepreneurs qui ciblent les entrepreneurs

Pour Xerius, l’agence belge Efluenz a sélectionné 5 nano- et micro-influenceurs entrepreneurs qui gèrent leur propre entreprise. Pour créer leur contenu, les cinq chefs d’entreprise ont eu la possibilité de tester le service de “compagnon de retraite” offert par Xerius et ont pu bénéficier d’un coaching personnel. Les influenceurs ont ensuite partagé leur expérience sur leurs comptes Instagram et/ou LinkedIn. Ces deux moyens de communication ont permis à Efluenz de créer dans sa campagne pour Xerius, deux tonalités distinctes de voix : du storytelling inspirant à raconter sur Instagram et un aspect plus technique sur LinkedIn. Une vidéo a été publiée sur le site du client, le compte LinkedIn d’un participant, ainsi qu’une couverture cross-médiatique sur le site web du journal Le Soir. Résultats : le taux d’engagement était de 25 % et la campagne a généré plus de 10.000 vues sur LinkedIn.

2. S’amuser et interagir

En 2020, Efluenz a développé une campagne pour faire découvrir Portopolis, le centre de visiteurs du port d’Anvers. Deux mamans influenceuses ont participé au week-end d’ouverture avec leur famille en partageant leur expérience sur Instagram. Efluenz a sélectionné ces deux micro influenceuses car elles interagissent énormément avec leur communauté de followers. La stratégie de campagne s’est focalisée sur Instagram car c’était la meilleure plateforme pour créer de la notoriété et atteindre un public large, interagir avec lui de façon amusante et présenter les différents activités. Facebook a été utilisé comme un point de contact bonus pour toucher un autre type d’audience. Les résultats ont clairement montré que le public a beaucoup aimé s’intéresser au sujet.

3. 28 micro influenceurs pour sensibiliser la jeune population belge

Suite à la demande d’une structure gouvernementale de Wallonie, Efluenz a encouragé les gens à suivre les mesures de Covid-19 avec l’aide de 28 nano et micro influenceurs. Il fallait atteindre un public diversifié et jeune. Via TikTok, Instagram et Snapchat, les influenceurs, sur des tons variés, ont publié des récits d’expériences personnelles. Le contenu a été exposé plus d’un million de fois. Le succès de cette campagne vient de l’authenticité des témoignages. Les gens s’intéressaient au contenu parce qu’il s’agissait d’histoires vécues par des personnes qu’ils aiment suivre sur les réseaux sociaux.